Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 10:56
On passe la frontière par bateau pour retrouver la Thaïlande, mais cette fois-ci on nous délivre qu’une autorisation de séjour de 15 jours, c’est le tarif pour toute entrée dans le pays par voie terrestre sans visa. Sans guide de voyage du pays, on a demandé conseils à droite et à gauche pour faire notre itinéraire. Le 1er Stop devait se faire à Chiang Saen – Le Triangle d’Or entre la Thaïlande, le Laos et la Birmanie, mais malheureusement, il n’y avait plus de bus ce jour-là, ce qui a nous fait aller directement à Chiang Rai. Ville à première vue pas très intéressante, mais on a qd même visité le moderne Temple Blanc, Wat Rong Khun. Très beau et original surtout à l’intérieur, les fresques composées d’un mélange de divinité et de super héros d’Hollywood, tel que Matrix et Batman !! Si si c’est vrai !! Vraiment ch’tarbé ces thaïs !
001 Le Temple Blanc à Chiang Rai, Wat Rong KhunSinon, il y a le marché de nuit et… c’est tout.  On n’a pas voulu s’attarder dans la ville et d’après les conseils de 4 frouzes, on s’est tenté les bungalows d’Akhahill, situé à env. 30km de Chiang Rai dans une superbe campagne montagneuse. Les balades en elle-même valaient le déplacement, chutes d’eau dans une belle forêt tropicale, un village Akha à proximité et point de vue dominant toute la vallée mais surtout notre terrasse avec vue imprenable ou la, on a pu cuire à la douce au soleil! Cela faisait un bon bout de temps qu’on ne savait plus ce que c’étaient, les vacances!
:-)
004 Terrasse de notre Bungalow a Akhahill

Après notre cure de repos, on est parti sur Chiang Mai (plus au sud), d’après les gens, c’est là que ca se passe! On a pris la route avec deux nanas amerloques rencontrées à Akhahill bungalow. On pensait prendre un bus mais il  fallait attendre plus de 3h. Pour qqs dollars en plus, un tuk tuk privé partait à l’instant même. A bord il y avait déjà 3 autres amerloques (un vieux couple accompagné de leur fils, de notre âge), ca faisait 5 Ricains au total. Plus nous, 100% «West Coast attitude» avec nos chapeaux de cowboys, on embarquait pour l’American Dream. Après 1 bonne heure de chemin, la vieille a commencé à couiner suivi d’un «Ohhh my gooooddd !!! » Un malaise ? Une main coincée ? What the phoque quoi !? Puis elle a lâché 2-3 autres couinements et un « I left my purse in the toilet in Chiang Rai » Téléphone rouge, on appelle le Pentagone, branle-bas de combat, le père a arrêté le taxi et a dit : « There is NOTHING ELSE important than going back to Chiang Rai RIGHT NOW !!! (Traduction : «J’en ai rien à foutre de vous, je suis américain, on retourne tous à Chiang Rai MAINTENANT !!) Nous on a pensé très fort au fond de nous  « Eh le gros rangers, YES YOU, tu prends tes ‘tiags et tu débrouilles ta merde ! Nous on va à Chiang Mai ! ». Mais bon, on a finit par faire comme tout le monde face aux States : baisser la culotte et dire « Yes Sir… » en descendant du taxi. Ahh ils sont quand même forts ces Ricains ! On est donc descendu les 4 (avec les 2 autres nanas) et avons fait du stop, 1er pouce tendu, 1er arrêté. Yeah baby ! Tous embarqués à l’arrière d’un Pick-up, on the road again ;-)

 

Chiang Mai, arrivé un dimanche soir, soir connu pour son Sunday Walking Market qui n’est juste qu’un ENNOORRMME marché qui squatte quasi tout le centre ville ! Vu qu’on n’était pas trop « achat » (c juste temporaire ne vous en faites pas), on s’est retourné sur la nourriture. Mille et un stands, un déliiice! On a mangé 4 fois ce soir là !! Je sais, un chouilla abusé ouais… 1ères impressions de Chiang Mai, bof. Pourquoi on en fait tout un plat ?! On se réjouissait de partir de là et de découvrir ce que la région aux alentours avait à nous offrir. Location d’une moto pour 3 jours et nous revoilà relâché en pleine nature. On avait entendu du bien de Mae Hong Song, à côté de la frontière birmane mais ct juste trop loin pour 3j. :-(


Après de grandes débats (hein..), on a opté pour la direction du parc national Doi Ithanon et ses alentours. Comme guide, on avait qu’une mini carte pourave prise en photo. Une photo quoi. Après une chouette 1ère nuit dans le P.N. Doi Ithanon, on l’a zigzagué pour arriver sur le toit de la Thaïlande, Mt Doi Ithanon à 3565m.

015 Le Sommet de la Thailande, Doi Ithanon 3565m, ON L'A FAEnsuite, on a pris la route que tout le monde nous disait «Nan, il faut refaire le tour par Chiang Mai, pas possible par ce chemin». Paysages très agréables pendant 2-3 heures plus tard et une route cabossée (rien de comparable au Cambodge), qui nous a menés à Huai mana, ou une charmante famille nous a accueillis dans la guesthouse Pang Ma. L’endroit était tellement apaisant et chaleureux qu’on s’est dit «Ce soir on fait péter le BBQ !» On a fait avec ce qu’il y avait dans l’épicerie du coin et on s’est concocté un bon festin digne d’un bord de lac de Lausanne !! Slurp. 

018Le lendemain, on a tenté une route notée sur la carte, pour joindre directement Doi Pui sans passer par Chiang Mai. Au début de la route à Huai Rai, un gars (je crois même qu’il bosse là en tant que gardien de route) nous dit que Doi Pui, c’est par ce chemin là, pas de problème, c’est juste 10km. Chouette, pour une fois qu’on nous dit que le chemin est bon, allez zouuu on ne perd pas une seconde. Riche de l’expérience de la veille, on était confiant. La route au bout de 5 min pourtant commençait très mal, très très abimée par les fortes pluies. Pensant que ca allait s’améliorer, on a persisté jusqu’à ce qu’on ne puisse plus rebrousser chemin. Stupide on le sait. C’était très laborieux pendant 3 heures de montée avec milles chemins qui partaient dans tous les sens sans que personne qui ne puisse nous aider, Hervé mettant les gazes à fond sur le scooter de ville (ouais de ville), Tatouille qui la plupart du temps marchait sous le soleil qui tapait sec,… On n’en pouvait plus, on a même sorti la boussole pour vous dire !!!


Au final, on a trouvé un tit vieux qui nous a indiqué le bon chemin et qui s’est bien fendu la gueule quand on lui a dit qu’on venait de ce bled-là, par ce chemin pourri. 

 

 

  Puis au sommet, on était très heureux d’avoir finalement trouvé le village touristique de Doi Pui connue pour ses plantations d’Opium. Cette fois-ci, on est descendu du bon côté de la montagne, sur une magnifique route de goudron lisse. Ahh quel bonheur! A mi chemin de la descente, on s’est arrêté au Temple très connu de Wat PhraThat Doi Suthep, juste à temps avant la fermeture. Après la visite, un peu trop excité d’être sorti indemne de notre journée d’aventure, Hervé a S-T-U-P-I-D-E-M-E-N-T oublié d’enlever le cadenas ce qui nous a valu, LES FREINS PETES !! Et on avait que de la descente à faire dans la nuit déjà tombée… super… Heureusement que de gentils thaïlandais nous ont emmenés au boui-boui-garage le plus proche et 1h après, on a enfin pu dévaler la pente. Les paysages qu’on a traversées pendant cette journée était splendide mais alors jamais ô grand jamais, on le recommandera à qui que ce soit !

024 Chiang Mai by nightChiang Mai, le come-back. On est retourné dans la guesthouse recommandée par un couple anglais qui en 10 mois de voyage avait trouvé là l’endroit paradisiaque de LEUR rêve. Certes, elle avait du charme, mais la propriétaire, Tao, sympathique personnage, était légèrement maniaque sur les bords et elle peut venir vite étouffante. Dommage car niveau propreté, rien à redire ! Vu qu’il y avait un toaster, des bananes gratos, du thé et des couverts a disposition, on a s’est habitué à notre tit rituel du matin : Thé à la citronnelle, yaourts aux fruits bien frais, bananes et … grosses tartines au Nutella !! Miamiam… Ca parait con, mais en voyage, ca, c’est du pur luxe! :-)

 

Notre 2ème  séjour à Chiang Mai était plus plaisant que la 1ère fois. Ptet parce qu’on est resté qu’un jour et demi... Entouka, on a eu de la chance, il y avait le festival des fleurs à Chiang Mai avec son très beau cortège et ses chars tout ornés de fleurs.

035Y’a eu aussi du shopping… ahh voilà pourquoi ca allait donc mieux !?! :-P On a aussi visité la région de Mae Rim et Mae Sae qui regorgent d’activités touristiques tel que Mr Dong le dompteur de serpent, balade à dos de Babar le gentil éléphant, les jardins d’Orchidée et des zoos à minorité ethnique (eh ouais).  On s’est finalement laissé tenter par le zoo. On a été surpris par le prix, 15 dollars mais au final, on vu ce qu’on voulait voir, les longs-cou, placés à la fin du parcours comme pour les tigres au zoo. On aurait préféré les rencontrer dans d’autres circonstances bien entendu mais on avait plus que la demi-journée avant de quitter la ville.

026 Les long-cou appelés PaduangPour rejoindre Bangkok, on a essayé le train couchette, long trajet d’environ 16h. Hervé a dormi comme un gros bébé, moi pas moyen de fermer l’œil de la nuit. Chouette expérience et cela change du bus même si on avait 3 heures de retard. On est à la gare du Nord SNCF ou quoi ?!?


On devait regagner Bangkok au moins 3 jours avant notre vol car il fallait 3j pour obtenir notre visa indonésien de 2 mois. Ca tombe bien, on avait vraiment pleins de trucs à faire comme trouver un dentiste pour Hervé (Ahh pour une fois que ce n’est pas pour moi !!), faire les dernières emplettes avant notre envoi de colis pour la Suisse, et acheter un mini-PC !!!! Bin ouais, on a cédé à la technologie, ptet, on dit bien ptet qu’on arrivera à updater notre blog cteu fois !!! J Aussi, on a voyagé à ptit budget mais Bangkok était plus cher, là on est tombé sur un tout nouvel hôtel juste à coté de la gare. On était dans les 5 premiers clients, ahhhhh parfois, ca fait du bien de ne pas renifler les draps moisis et puants des guesthouses !


C’était assez le stress Bangkok, je crois qu’on les a vraiment mérité nos séances playa et noix de coco sous le soleil de Bali.

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 16:06
GOOD BYE DELEMONT, nous voila partis cette fois, peinard, apres avoir fini nos sacs a dos a 4h du matin pour un reveil a 8h. Normal quoi... Quelques larmes d'adieux snif snif et rumba vers l'International Airport of Zuzu, ou tranquilos on va faire le Check-in. Nous, sourire aux levres, on montre nos billets. Eux, sourire aux levres aussi, '' Desole, vous ne pouvez pas embarquer avec ce billet aller simple, vous avez soit besoin d'un visa ou soit d'un billet prouvant votre sortie du pays''. Nous, What the f***********?

Urgence dans le slibbard, courir chercher un internet point pour booker un autre vol!!!! ""Herveeee attend moi, c trop lourd mon sac!!!" Dix metres devant : "Vannaraaaa bouge ton cul !!". La, on s'grouille et merci a Airasia (ptite pub en passant) ou on a pu booker un vol Bangkok - Phnom Penh... easy yeah...

Une fois embarques dans l'avion, on a pu se relaxer, s'destresser, comme en vacances... jusqu'a ce qu'un horrible sale gosse de 3 ans devant nous n'arretait pas de gigoter dans tous les sens... et ca a durer 12 heures. Faites des gosses...

 
BANGKOK, vu qu'on a choisi la meilleure saison pour y aller, c-a-d la fin des typhons et de la pluie et aussi de la chaleur de l'ete qui s'est fini en septembre, on avait ca en moins a supporter. Tu parles Miss Meteo, on suffoquait deja a peine sortis de l'aeroport et en plus, y'avait la pluie tropicale, oui oui, celle ou les gens sortent leur tahiti douche dans la rue. Warf.. Bon et cet hotel avec jacuzzi qu'on a reserve pour la 1ere nuit alors? Bin oui, ca ne fait pas de mal d'etre un peu organise n on? Aussi commencer le trip par un peu de luxus :) La, la charmante thailandaise ne trouve pas notre reservation pourtant on avait la confirmation... mais surbooking donc plus de chambre! Pas de jacuzzi, le drame.

 
Apres avoir fait 6 fois la meme rue (on a compter), on en a trouve un autre qu'on avait retenu sur le net. Finalement que ce soit les voisins de Lausanne ou de Bangkok, ils ne sont pas si differents que ca, if you know what I mean.... ;-) On a change d'hotel le lendemain... avec piscine sur le toit! On l'a quand meme bien merite cette fois apres toutes ces galeres!!

Vue de l'auberge

Vous voyez, c'est quand meme penible de voyager, vous etes finaleme
nt pas plus mal a travailler en Suisse :-)))                                                       

                       
Partager cet article
Repost0

Présentation

Où sommes-nous présentement ?

drapeau-suisse.jpg HOME

COMPTEUR VISITE

NOS PRECEDENTS VOYAGES

 

 

 

Pays

CARTES - ITINERAIRE

MUSIQUE